Poursuivant une tradition séculaire de vaillance guerrière, les premiers grands « AS » du combat aérien se devaient être des individualistes forcenés, des hommes qui se considéraient comme des «  chevaliers du ciel », qui avaient  plus de courage encore que de sagesse et d’habileté, et dont la bravoure se mesurait d façon spectaculaire au nombre d’avions ennemis abattus en combat singulier.

Néanmoins l’individualisme, aussi héroïque soit-il, ne pouvait à lui seul être une tactique militaire suffisante pour remporter la guerre aérienne de quelque côté que ce soit . C’est donc à cette époque que le combat aérien va vraiment progresser, grâce notamment à l’évolution extraordinaire des performances des vivons. Qu’on y pense : en 1909, Louis Blériot traversait la Manche avec un aéronef doté d’un moteur de 25cv et pouvant atteindre une vitesse de 80km/h, des 1916 les avions commencent à approcher les 200km/h!

Meeting 2009

9 janvier 2009

Meeting aérien de 2009

2011 Meeting Aérien

9 avril 2011

Meeting aérien de 2011

Meeting aérien 2015

9 avril 2015

Meeting aérien de 2015

L’appellation dAS vit le jour en France: dès qu’un pilote avait 5 appareils à son tableau de chasse, il était cité dans le communiqué officiel des Armées. Les autres pays belligérants adoptèrent également cette classification et les « AS » étaient adulés et fêtés tels des héros.

Le meeting de Cambrai du 2 septembre 2018 rendra hommage à tous ces « AS », qui représentent les ancêtres de nos Chevaliers du ciel d’actuels, qui ont toujours le « Flying spirit » et qui combattent encore pour notre liberté et que nous retrouverons ce jour là pour le plus grand plaisir de tous.

Les AS

BARACCA Francesco
Italie
Maggiore
1ère, 70ème et 91ème Squadraglia
34 victoires
Nieuport 17, SPAD VII, puis XIII

BRUMOWSKI Godwin Empire austro-hongrois Hauptmann (capitaine) Flik 1, 12, puis 41J 35 victoires Albatros BI, Hansa-Brandebourg DI, Albatros DIII

Kazakov Aleksandr Russie Colonel 4e Corps, puis 19e Corps. 61 victoires Morane-Saunier G

Richthofen Manfred Allemagne Rittmeister (« maître de cavalerie ») Jasta 2 puis 11 JG 1 (groupement de 4 escadrilles) 80 victoires Albatros DII, Halberstadt DII, Albatros DIII, puis D V et Fokker DRI

BISHOP William Avery dit « Billy » Canada Lieutenant-Colonel 21ème, 60ème puis 85ème Squadron 72 victoires Nieuport 17

DALLAS Roderic Australie Major 1er N, 1 W RNAS, Squadron 40 32 victoires Nieuport 11, Sopwith Triplane, Sopwith Camel, SE5a

Mac Cudden James Angleterre Major 3, 20 29, 56, 66e squadron, 57 victoires Dh2 Sopwith Pup, SE 5a

Rickenbaker Edward Etats Unis Capitaine 94e Squadron 26 victoires Nieuport 28, SPAD XII

BOELCKE Oswald Allemagne Hauptmann (capitaine) Flieger Abteilung 62, puis Jasta 2 2 40 victoires Albatros DII

DEMEULDRE Omer France Sous-lieutenant MF 63, SPA 84 13 victoires Farman, SPAD VII, puis XIII

Mannock Edward Irlande major 40, 74, puis 85e Squadron, 61 victoires, Nieuport 17, puis 23, SE 5a

BRUMOWSKI Godwin Empire austro-hongrois Hauptmann (capitaine) Flik 1, 12, puis 41J 35 victoires Albatros BI, Hansa-Brandebourg DI, Albatros DIII

FONCK René France Capitaine C47, puis SPA 103 75 victoires Caudron, SPAD VII puis XIII

Nungesser Charles, France, Lieutenant, Escadrille N65, SPA65, V116, 43 victoires Voisin III, Nieuport 17 et SPAD VII et XIII