F16

« Un F-16 Solo Display encore plus proche du public »

Aussi loin qu’il s’en souvienne, le commandant Stefan Darte « Vador » a toujours regardé dans le ciel dans l’espoir de voir un avion. Il fera bientôt rêver petits et grands avec son équipe de démonstration F-16 de la composante aérienne belge. Il a débuté aux cadets de l’Air et a continué d’être considéré comme un pilote dans le cadre de l’aide. Il a toujours cru en ses rêves. « Au cours de mon entraînement, j’ai réalisé que je souffrais du mal de l’air et j’ai dû suivre un programme spécial de désensibilisation », confie-t- il .  » Ma passion ne m’a jamais fait perdre courage. »Après 15 années enrichissantes au premier escadron de Florennes et près de 3 000 heures sur le F-16, ce pilote chevronné dépend du Centre des opérations et de l’évaluation, où il sert de lien entre le personnel et les escadrons de combat. Pour RateOne, la jeune quarantaine révèle son nouveau travail pour le Solo Display.

Quelle était votre motivation pour devenir pilote de démonstration?

Le désir de partager ma passion pour l’aviation et les F-16 et aussi de découvrir les opportunités offertes par l’armée de l’air. Un spectacle acrobatique à basse altitude est bien sûr un défi et piloter un avion dans de telles circonstances donne un sentiment incroyable. J’espère que mon programme sera apprécié et fera rêver le public.

Vous aimez déjà les médias sociaux avec vos photos aériennes. Continuerez-vous à promouvoir votre profession avec le Solo Display?

Grâce au Solo Display, je peux rencontrer des passionnés d’aviation et échanger des expériences avec eux. Tout sera encore plus interactif et réel. J’espère aussi que cette expérience me donnera l’occasion de prendre d’autres photos. Et bien sûr, je vais continuer à partager mes vols sur Instagram et Facebook!

Quelles qualités devrait avoir un pilote de démonstration?

Vous devez être passionné par votre métier et vouloir partager cette passion. Apporter un spectacle impressionnant dans lequel la sécurité des spectateurs reste assurée nécessite une certaine expérience. Après tout, il faut beaucoup de temps, car la saison des réunions est longue et surtout en été. Mais j’ai la chance d’avoir une famille compréhensive qui accepte ces sacrifices!

C’est donc un vrai rôle d’ambassadeur …

Pour moi, c’est l’essence du Solo Display: il représente la composante aérienne, son professionnalisme et sa technologie très développée. J’espère que je parviendrai à transmettre toutes ces belles valeurs et la passion qui lie l’Air Force et les passionnés d’aviation.

C’est donc un vrai rôle d’ambassadeur …

Pour moi, c’est l’essence du Solo Display: il représente la composante aérienne, son professionnalisme et sa technologie très développée. J’espère que je parviendrai à transmettre toutes ces belles valeurs et la passion qui lie l’Air Force et les passionnés d’aviation.

Pour cette première saison tu as promis quelques surprises …

Nous essaierons de nous rapprocher encore plus du public et de faire le plus d’interactions possible avec le public. Surtout pendant les réunions, mais aussi lors d’événements en Belgique. Je ne peux malheureusement plus en parler! Nous partagerons également nos expériences sur les réseaux sociaux via des vidéos et des photos pour amener les passionnés au cœur de l’équipe Solo Display.

Pouvez-vous dire quelque chose sur votre avion, le « Dark Falcon »?

Je souhaite que son design a été inspiré par le faucon, l’oiseau qui a donné son nom au F-16 « Fighting Falcon ». De plus, en 2019, nous célébrerons le 40e anniversaire de cette grande machine. Nous ne pouvons laisser passer cette opportunité inaperçue! Je veux aussi que ses couleurs soient proches de celles des avions opérationnels: toutes les nuances « F-16-gris », noir et blanc. Les deux côtés seront très différents, donc l’avion peut être jugé encore mieux pendant mes manoeuvres. Le radôme (le nez) sera finalement peint en noir. C’est un défi technique majeur pour tous les intermédiaires, des techniciens au personnel. Pendant des années c’était impossible et ce « détail » rendra le résultat final encore plus impressionnant! Étant donné que mon indicatif est « Vador » et l’avion est inspiré par un faucon,

Est-il difficile d’apporter un spectacle original et toujours surprendre le public à nouveau?

Oui, surtout parce que c’est la première fois pour moi! Mon spectacle par beau temps sera complètement inédit. Après 40 ans de F-16, il est évidemment impensable de proposer des manœuvres inédites, mais j’ai choisi de rester le plus près possible du public. La concaténation des chiffres devra montrer la force et la manoeuvrabilité de l’avion au public.